Piratage : 33 millions de numéros de sécurité sociale ont fuité

Classé dans : Actualité Mots clés : piratage données | Rédigé par Admin Aucun commentaire
pirate informatique

Des pirates informatiques ont attaqué Viamedis et Almerys, deux sociétés chargées du tiers-payant pour de nombreuses mutuelles. Les données personnelles de plus de 33 millions de personnes sont compromises.

C’est une mauvaise nouvelle qui doit pousser à la vigilance. Alors que depuis plusieurs années de nombreux établissements de santé en France ont déjà été attaqués, ce sont de nouveaux organismes qui ont cette fois-ci été pris pour cible. La Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés (CNIL) a annoncé ce mercredi 7 février que les opérateurs Viamedis et Almerys ont été victimes d’une attaque informatique à la fin du mois de janvier. Au cours de cette manœuvre frauduleuse, les données privées de 33 millions de personnes ont été compromises.

Quelles informations ont fuité ?

D’après le communiqué de la CNIL, les données concernées sont «  l’état civil, la date de naissance et le numéro de sécurité sociale, le nom de l’assureur ainsi que les garanties du contrat souscrit ». En revanche, d’autres données sensibles ne seraient pas concernées par cette fuite. Parmi elles, les numéros de téléphone, les adresses email, les coordonnées postales, les remboursements santé, les données médicales ou encore les informations bancaires.

Comment savoir si vous êtes concerné par la fuite de données ?

D’après le Règlement Général sur la Protection des Données, les complémentaires santé qui font appel aux services de Viamedis et Almerys sont tenues d’informer directement chaque personne concernée. La CNIL indique qu’elle veillera à ce que cette communication soit réalisée rapidement.

Que faire si vous êtes concerné ?

Si par malheur vous étiez concerné par cette fuite de données, un seul mot d’ordre : vigilance. Soyez extrêmement attentifs à tous les emails, SMS, appels ou autres sollicitations que vous pourriez recevoir. Surtout, ne donnez jamais suite à une sollicitation extérieure, aussi réaliste soit-elle. En effet, en obtenant les données personnelles de nombreuses personnes, les pirates informatiques auront désormais le loisir de produire des attaques beaucoup plus crédibles auprès des usagers, en leur présentant des données personnelles. Dans tous les cas :

  • Ne répondez jamais à une demande d’informations confidentielles
  • Méfiez-vous des pièces jointes des emails
  • Pensez à bien vérifier l’expéditeur des messages, y compris s’il semble être un expéditeur officiel
  • Ne cliquez pas sur les liens contenus dans un email suspect

En plus de cette vigilance, n’hésitez pas à vérifier régulièrement les mouvements sur vos différents comptes.

 

Écrire un commentaire

Quelle est la dernière lettre du mot inlb ?

Fil RSS des commentaires de cet article